L’art du curriculum vitae

Tout d’abord commençons par regarder d’un peu plus près ce que veut dire « cv », c’est bien sûr l’abréviation de curriculum vitae : en latin cela signifie « déroulement de la vie ». Intéressant, le cv viserait donc à raconter le déroulé de notre vie. Aujourd’hui pourtant le cv a perdu une partie de ce sens originel : il ne s’agit plus de l’histoire de notre vie qu’il traite, mais de de notre seul parcours professionnel. Et pourtant, j’aime bien cette signification d’origine, gardons-la avec nous bien au chaud, pour quelques minutes.

Car au fond, à quoi sert un cv ? A nous faire connaître de l’autre, à lui transmettre – au recruteur potentiel – les informations qui comptent par écrit, faute de pouvoir pour l’instant lui transmettre oralement lors d’un entretien. L’écrit est différent de l’oral, l’écrit reste, comme s’il était gravé dans le marbre de l’esprit. L’écrit est visuel, ainsi le regard du lecteur est d’abord marqué par ce qui lui attire l’attention : la structure, les couleurs, les vides, les pleins, la longueur, la forme des caractères, ensuite seulement vient le contenu. J’ai presque envie de verser dans le lyrisme, et d’oser vous proposer qu’un cv soit rédigé comme une œuvre, avec passion et goût !

Vitae, de la vie en latin. Une des définitions du mot vie, c’est « existence de quelque chose qui se transforme, qui évolue » : un curriculum vitae doit donc rendre compte de notre évolution et de notre transformation au fil du temps. Nous devons donc à mon sens le présenter et le structurer en gardant cela à l’esprit. A cet effet, les postes précédents, très anciens pour certains, ne doivent pas être négligés parce qu’ils datent d’il y a 20 ans : ils participent à présenter notre mutation, de jeune diplômé sans expérience à professionnel chevronné. Le curriculum vitae doit présenter le papillon qui est sorti de la chrysalide au cours de votre vie professionnelle.

Disons que le curriculum vitae déroule notre vie, donc. Nous comprenons alors que tout ce qui peut aider l’autre – celui qui lit votre curriculum vitae – à se faire une idée juste et complète sur vous, est à encourager. Notre déroulé de vie nous présente en tant que personne et non pas en tant que simple compétence, car nous avons bien d’autres atouts à faire valoir à notre futur employeur que nos seules compétences techniques. Je remarque que les personnes rechignent souvent à inscrire dans le cv des informations plus « personnelles »  telles que photo, état civil, passions, centres d’intérêt… arguant que celles-ci relèvent de la sphère privée, ou pire, qu’elles pourraient servir à discriminer. Je dis pour ma part que toute information utile pour mieux nous faire connaître est pertinente. On ne peut pas vraiment séparer les deux mondes, car on ne peut pas être seulement « professionnel » 70% de notre vie et seulement « personnel » les 30% restants, on est soi, c’est tout. Le contrat de travail entre un salarié et une entreprise est aussi précieux qu’un contrat de mariage, c’est un engagement sur le long terme dont les conséquences pour l’un comme pour l’autre sont importantes, et qui s’engagerait dans un mariage sans vraiment connaitre son conjoint ?

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *