La façon dont vous vous vendez importe plus que votre talent

J’ai volontairement choisi un titre provocateur pour ma publication : tout d’abord il a l’avantage d’attirer l’œil et les lecteurs, et donc de souligner ma démonstration ci-dessous. Ensuite et surtout, il est basé sur une réalité. Vous pensez peut-être que j’ai succombé à une triste évolution… n’est-ce pas aller dans le mauvais sens d’une société dont les valeurs se délitent, où la prime n’est plus à la qualité ou à l’authenticité, mais au paraitre et à l’artifice ? Je vous avoue qu’idéalement j’aimerais faire partie des croisés qui s’insurgent… mais je suis coach de carrière et mon job consiste à aider les personnes à s’orienter et à trouver le bien-être au travail. Le principe de réalité prime sur le reste, c’est comme ça.

La réalité, elle m’a été confirmée par un article sur l’expérience du violoniste Joshua Bell, c’est l’expérience du violoniste virtuose qui joue incognito devant une station de métro de New York et dont personne ne remarque la présence pendant toute une heure. Une conclusion s’impose : quel que soit votre talent, les gens ne sont pas prêts à le voir ou à l’entendre (ce qui ne veut pas dire cependant qu’il n’a pas de valeur pour eux). Votre seule chance, c’est d’arriver à l’imposer à eux. Cette conclusion m’a confirmé le bien fondé du concept de développement de marque personnelle, que j’utilise chaque jour avec mes clients et qui marche. Ce concept, personal branding en anglais, connait un essor important depuis quelques années car il surfe sur le web collaboratif. Multiplication des contenus, des rencontres sociales, des visuels, des échanges, tout concourt sur le web à marketer l’humain comme un produit, une commodity en anglais.

Il existe une subtilité, elle consiste à dépasser le marketing d’une simple commodity, ceci est bien montré par Phil Rosenberg dans son article 3 reasons your resume brands you as a commodity. Au pays où les produits sont légions, à vous de mettre en place une stratégie de différenciation, et l’histoire que vous racontez de vous doit être la bonne sinon vous finirez dans le panier parmi des centaines d’autres crabes.

Je n’ai personnellement aucun doute que vous ayez un ou des talents, nous en avons tous, même vous, même moi ! Votre capacité à réussir ne vient pas de votre capacité à exercer votre talent – combien y a-t-il de personnes talentueuses qui ne « trouvent jamais leur public » comme le dit si justement la formule consacrée ? – non, votre succès dépend de votre capacité à vous imposer aux autres. N’oubliez jamais que la perception de la réalité est toujours plus forte que la réalité elle-même.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *