Changer ces comportements qui nous gênent au travail

J’ai récemment discuté avec des confrères pendant une supervision de coaching de la pensée automatique, un concept psychologique fondamental qu’on peut représenter ici de manière très simplifiée par les lettres SPEC comme « Stimulus -> Pensée -> Emotion -> Comportement ». Le Stimulus ici est un événement de notre vie professionnelle par exemple, même anecdotique. A cet événement, nous réagissons intellectuellement : nos croyances ou Pensées (souvent biaisées) forgées au gré de nos expériences vont alors déterminer nos Emotions, elles-mêmes déterminant notre Comportement. Ces pensées sont incontrôlées, voire inaperçues, ce qui fait que pour un événement donné nous allons répéter le même schéma de manière compulsive sans savoir pourquoi. Parfois ces comportements sont gênants pour la personne, particulièrement dans le milieu de l’entreprise où les interactions sociales sont nombreuses.

Prenons l’exemple d’un manager qui se plaint de toujours envoyer « promener » ses collaborateurs à chaque fois qu’ils lui demandent de répéter quelque chose, sans qu’il sache trop pourquoi. Ce comportement lui pose problème dans son management. On lui demande quelle interprétation il fait de quelqu’un qui lui demande de répéter ? Après un délai de réflexion, il répond « je pense qu’il me prend pour un abruti ».

Les émotions qui résultent de sa croyance sont l’agacement et la colère, et sa réaction comportementale c’est d’envoyer son interlocuteur sur les roses. Il est intéressant ici de noter que chaque personne interprète cela différemment selon sa propre histoire. Par exemple, non plus « il me prend pour un abruti » mais « il me fait répéter parce que je suis incapable de dire les choses clairement »… l’émotion induite alors est la tristesse et son comportement l’évitement de la question par exemple. On pourra alors penser de lui que c’est quelqu’un de fuyant…

S’il est relativement facile de déterminer quelle Emotion est à l’origine de notre Comportement, il est beaucoup plus difficile de découvrir le P, la Pensée cachée, du SPEC. C’est pourtant à ce niveau que se situe souvent la solution, elle nécessite un travail de prise de conscience puis de remise en question de ces pensées, et le désassemblage des poupées gigognes de nos croyances…pas mal de travail en perspective !

Profitons de l’été qui nous rend enfin visite aujourd’hui, bonne journée!

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *