Être Soi-même

Il y a quelques jours, je parlais d’un élément à mon sens fondamental pour une vie heureuse et riche en développement, c’est notre attitude vis-à-vis des événements et de nos expériences de vie. Nous pouvons en effet voir les difficultés qui semblent s’accumuler via le seul prisme de l’inconfort, de la souffrance, voire même pour certains d’un danger à éviter à tout prix. Cette attitude de méfiance face à la vie est dommageable : d’une part, elle déprécie les « bons » moments, car nous avons toujours en tête l’imminence de mauvais moments à venir; d’autre part, elle nous plombe intégralement lorsque, inévitablement, des expériences désagréables se présentent à nous. C’est alors la descente aux enfers. De l’ouverture au recroquevillement Qui que nous soyons, nous passons par des stades de vie en spirale, qui oscillent du haut vers le bas, et donnent l’impression que nous avançons puis nous reculons. Certains parlent même de régression. En fait, s’il y a un retour en arrière, il procède toujours d’une petite avancée, même imperceptible, mais bien sûr quand nous sommes « en plein dedans » c’est l’impression de régression qui prévaut. Nous revivons des expériences douloureuses qui donnent l’impression de se répéter à l’identique, mais si nous sommes attentifs et que nous décidons qu’elles arrivent exactement au bon moment, qu’elles sont des invitations à une transformation bienvenue, cela change tout. Et, qui n’a pas vécu des périodes fastes où tout nous sourit ? Dans ces moments-là, nous sommes en alignement parfait avec notre Soi intime. Qu’est-ce que le Soi ? Il s’agit d’un état d’être juste, notre identité profonde, débarrassée des étiquettes et des masques que la convention et nous-mêmes nous sommes infligés. Quand nous...

Pourquoi l’hypnose ?

L’hypnose n’a rien de miraculeux, ou de magique. L’état hypnotique est maintenant bien connu des chercheurs qui ont déterminé que l’état hypnotique est bien un état physiologique différent de l’état de veille normal. L’hypnose thérapeutique est utilisée depuis des centaines voire des milliers d’années, et pendant longtemps c’était le seul moyen d’anesthésier les personnes par exemple. L’état hypnotique est un état modifié de conscience, la personne est dans un état d’hyper-vigilance, loin de l’état de sommeil. C’est donc un état où nous sommes particulièrement sensibles aux messages (en hypnose on appelle cela des suggestions). Mais même si l’hypnose de spectacle donne parfois l’impression du contraire, sous hypnose la personne garde conscience de ce qui se passe autour d’elle, elle peut d’ailleurs à tout moment décider d’interrompre la séance si elle le souhaite. Il n’y a aucun jeu de pouvoir entre le patient et l’hypnothérapeute, ce qui serait contre-productif en thérapie. Un chemin vers l’inconscient L’état hypnotique permet d’accéder à l’inconscient de manière directe en dépassant les barrières que la personne a pu dresser et en accédant à des nœuds dont la personne n’a pas conscience. L’hypnose est pour moi adaptée en complément d’un échange verbal avec le thérapeute, car je considère que la parole aussi permet d’accéder à « l’océan » de l’inconscient. Aussi je consacre toujours un long moment à parler avec la personne avant de commencer une technique d’hypnose. Intervention au niveau symbolique En hypnose dite humaniste, on travaille au niveau symbolique. N’avez-vous pas remarqué par exemple que les symboles sont nombreux dans nos rêves ? Les symboles sont le langage de l’inconscient. Les conflits intérieurs ou traumatismes sont sources des névroses de la vie quotidienne (problèmes de poids,...

L’esprit du temps

Il est des périodes qui nous interpellent plus particulièrement, qui nous indignent parfois, qui font ressortir chez nous les instincts les plus primaires ou les plus violents. Des périodes où l’on se sent déprimé, où l’on pense que, décidément, le monde ne va pas dans la bonne direction, que c’était tellement mieux avant, que la coupe est pleine, qu’il faut agir sans plus tarder. Des époques où notre état d’esprit nous amènerait à tout bousculer violemment, à casser un ordre établi, quel qu’il soit.